Tamara

Amoureuse de l’amour, de la danse, de l’écriture, de la créativité, je danse et bouge depuis toute petite. Classique, modern-jazz, salsa (niveau compétition), hip-hop, karaté, taekwondo; j’ai enseigné et reçu. J’ai été « initiée » à toutes les techniques dont s’inspire le NIA.

 

J’ai découvert la technique du Nia en regardant un interview de Régine Petit, ceinture noire de Nia, qui a introduit celle-ci en France. A ce moment-là j’avais déjà enseigné le rock’n roll, la salsa et le hip-hop, pour le fun, et j’avais adoré. Je cherchais donc à continuer à enseigner tout en trouvant une danse qui me permettrait de partager avec mes élèves ma joie de bouger, d’être en forme et d’être en vie, et qui les aiderait également à trouver le cœur de leur personnalité, leur potentiel, et à s’accepter et s’aimer comme ils sont. Le Nia est venu à ma rencontre, et j’en suis tombée amoureuse.

A chaque cours de NIA, je découvre la personne que je suis et l’âme de mes élèves. Je les inspire et ils m’inspirent. J’adore bouger dans tous les sens avec eux, j’adore enseigner, j’aime voir ce que les élèves vivent, les changements, la transformation, la connexion au corps et à la vie.

Le Nia, c’est également pour moi une technique avec laquelle j’aimerais aider les entreprises à porter attention au bonheur de leurs employés au travail, et les parents ou personnes proches de pré-adolescents à se connecter à leurs enfants, à les écouter et à les accepter comme des personnes différentes d’eux.